Paris, 2010

 

Contrappunto

 

Français | Une symphonie, une sonate, un concerto, sont évanescents, ils existent au moment de l’exécution, demeurent intouchables et disparaissent au retour du silence. Mais, quand on écoute la musique en regardant la partition, on à la sensation de pouvoir la toucher et soudain on s’aperçoit qu’un petit ensemble de signes simples devient à l’ouïe une architecture complexe de sons et de mélodies qui se croisent et qui surgissent les unes après les autres pour parler directement aux émotions. Toutes formes de musique existent au moment même où les instruments de l’orchestre, d’un trio ou les deux mains sur un piano ou sur un tambour jouent au même temps, suivant l’harmonie du silence et du son que le musicien a tracé sur le papier. Seulement l’interprétation est du domaine privilégié du conducteur et des musiciens.


Ces images durent le temps de quelques notes immergés dans le silences dont la photographie est faite.

English | Symphony, concerto, sonata are evanescent, they exist at the time of execution and go back to silence. But when you listen music while watching scores, you seem to be able to touch the sound. You learn to see music. A small set of simple signs becomes a complex architectural sound, the musical lines intersect and arise each other to speak directly to the emotions.
All forms of music exist when an orchestra, a trio or simply two hands on a piano playing at the same time according to the harmony of silence and sound that the composer drew on the paper. Only the interpretation is prime area of the conductor and the musicians.